« Avant le COVID-19 il y avait » : panel des grandes épidémies que le monde a connu - Partie 2

La pandémie que nous traversons est historique. Nous n'avons jamais vécu de notre vivant une chose pareille. Et pour cause, la dernière grande pandémie que le monde a connu est la grippe espagnole de 1918. Néanmoins, le monde n'en est pas à son premier grand virus. Petit panel des différentes pandémies mondiales qui ont marqué l'Histoire.

 

Le monde a connu quatre grandes pandémies au cours de son histoire. Une pandémie est définie comme une épidémie étendue à toute la population d’un continent, voire au monde entier. Si nous en vivons une historique actuellement, ce n’est pas la première de l’Histoire.


La variole – Dès l’Antiquité


La variole a elle aussi marqué l’histoire. Certes moins mortelle que la peste ou le choléra, elle se caractérise tout de même par sa longévité. Les premières traces de la variole remontent à l’Antiquité. D’après plusieurs sources, elle provient de Chine et se serait transmise de l’animal à l’homme.


La maladie est arrivée en Europe entre les Vème et VIIème siècles. Elle se distingue par trois formes différentes. Une forme dite confluente avec l’apparition, après plusieurs jours d’épisodes fiévreux et de nausées, d’éruptions cutanées sur l’ensemble du corps. Une forme de variole plus atténuée existe : la forme semi-confluente avec une éruption cutanée sur une partie précise du corps (souvent le visage). Enfin, la forme discrète de la maladie se montre par des petites taches rouges, boutons plus légers.


La vaccination :


La variole a été éradiquée à la fin du XX ème siècle.

Les premières découvertes sur la vaccination commencent avec Edward Jenner au XVIIIème siècle quand ce dernier découvre la possibilité de protéger les humains contre la variole. En inoculant la vaccine (une maladie aussi connue sous le nom de « variole de la vache » et touchant de nombreuses fermières) chez les êtres-humains, Jenner découvre que l’agent infectieux de cette variole animale peut protéger l’homme de l’autre variole. Il faut cependant attendre 1967 pour que l’Assemblée mondiale de la Santé accorde à l’OMS un budget annuel de 2.4 millions de dollars, pour, en dix ans, éradiquer la maladie. En octobre 1979, l’OMS annonce avoir éradiqué la variole dans le monde. Elle fut la première maladie infectieuse à disparaître totalement grâce à la découverte d’un vaccin.


La grippe espagnole – Pendant la Première Guerre Mondiale


Tout d'abord, la grippe espagnole n’est pas espagnole. On lui donne ce nom car c’est l’Espagne qui sera la première à parler publiquement de cette épidémie. En effet, les autres pays, engagés dans la Première Guerre mondiale, sont soumis à cette époque à la censure. Il leur était interdit de communiquer la moindre information sur ce virus, pour ne pas faire peur aux populations.


L’Europe, déjà ravagée par la Première Guerre mondiale, va être encore plus affaiblie avec l’arrivée de cette grippe. Et là encore, l’origine de ce virus viendrait de Chine. Néanmoins, ce virus aurait muté aux États-Unis au sein de camps militaires avant de se propager à travers la planète.

Des Américaines du St Louis Red Cross Motor Corps portant des brancards en Espagne

Les symptômes de la grippe espagnole sont similaires à ceux de la grippe : forte fièvre et maux de tête. La majorité des décès sont causés lorsque le patient est victime d’une surinfection bactérienne qui lui cause des grandes difficultés respiratoires allant très souvent jusqu’au décès.


En l’espace de dix-huit mois un tiers de la population mondiale sera infecté par cette grippe née d’une combinaison probable entre une souche humaine de la grippe saisonnière combinée avec des gènes de la grippe aviaire. Les régions les plus touchées du globe sont l’Inde avec plus de 18 millions de morts, la Chine avec 9 millions de morts, et les USA avec 549 000 morts. En Europe plus de 2.3 millions d’européens succombent à la pandémie. A noter qu’en l’espace de deux ans trois vagues successives de grippe espagnole vont toucher l’hémisphère. La deuxième vague qui débute en août 1918 sera la plus violente. La majorité des décès liés à la pandémie aura lieu entre la mi-septembre 1918 et la mi-décembre de la même année.

Des parisiens sensibilisant la population au port du masque (1919)

La grippe espagnole est la pandémie la plus récente que le monde a connue. A cette époque, de nombreuses mesures ont été prises pour lutter contre la progression de la maladie, similaires à celles utilisées actuellement à travers la crise du COVID-19. Le masque était déjà recommandé à l’époque, même si la majorité des européens ne le portaient pas, l’isolement des malades était aussi effectué. D’autres mesures de préventions comme la prise de médicaments antalgiques et la désinfection des lieux publics ont pu être décrétés afin d’enrayer la diffusion de cette grippe espagnole.


Ainsi, le monde a connu de nombreuses pandémies qui se sont succédées d’une manière plus ou moins rapprochées. Plusieurs points communs sont distinguables de toutes ces maladies, comme l’origine des différents virus qui proviennent pour la quasi-unanimité d’Asie, ou encore certains symptômes communs à plusieurs épidémies. Néanmoins, chaque pandémie reste unique avec un virus différent à chaque fois.


Alors, quelle est la pandémie qui vous a le plus marquée ?


Photos : tous droits réservés à Hailshadow ; Underwood Archives ; APEFPI ; Topical Press Agency.

233 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout