• Eva

Martine Cosmetics, ou comment devenir une tchoin ultime

Dernière mise à jour : 21 févr. 2019

Salut ma petite Martine ! Aujourd’hui je me transforme en make-up gouroupour te faire découvrir la marque MARTINE COSMETICS de la youtubeuse Gaëlle Garcia Diaz.

Commençons par le commencement. Gaëlle Garcia Diaz, GGD pour les intimes, est une youtubeuse beauté belge. Elle est connue pour son attitude, comment dire, provocante - puisqu’une grande partie de ses vidéos sont constituées d’insultes à base de tchoin, bite, chatte, et j’en passe. Elle est souvent critiquée pour son personnage cru et vulgaire. On aime ou on déteste.

Mais passons aux choses sérieuses. Tu ne le sais pas encore, mais je suis passionnée de maquillage, et qui a sorti une marque de maquillage récemment ? Gagné, GGD.

Sa marque MARTINE COSMETICS est parue en Novembre dernier. Chose importante : elle est cruelty free ! La marque présente ses produits comme respectueux pour la peau, « le contenu est la priorité ». GGD a voulu créer une marque qui ne soit pas agressive pour la peau. Cet argument est d’ailleurs ce qui a posé beaucoup de problème à GGD pour produire sa marque. Ce n’est pas toujours à l’avantage des laboratoires de développer une marque cruelty free et responsable de la peau et GGD a pris le temps de trouver un laboratoire qui lui convienne. MARTINE COSMETIC est une marque travaillée dans les moindres détails.

La marque propose 5 teintes de rouge à lèvre, 2 palettes de 9 fards chacune et 1 eye-liner. Aujourd’hui je vais te parler d’une des deux palettes : la « Grosse Tchoin », « la palette d’ombre à paupière pour vous transformer en danseuses de pole dance ».





La « Grosse Tchoin » est une palette de 9 fards qui combine 3 tons chauds et 6 tons froid. Elle combine surtout différents finis, ce qui est une grande qualité pour une palette. Trois types de finis ; les fards mats, les fars métallisés et les fards pailletés.




Les fards mats sont, par définition, des couleurs mattes qui sont surtout utilisé pour la paupière haute, c’est-à-dire la partie de la paupière entre le sourcil et le début de l’œil. Les deux couleurs froides, le bleu « Beverly » et le violet « Kelly », sont très intenses, comme le rouge « Jessy » me diras-tu, mais attention ! Ce sont deux couleurs difficiles à travailler – en particulier le bleu – même avec l’excellente qualité que propose GGD (je t’aurais bien montré mon dernier ratage avec ce magnifique bleu outremer mais je n’ai pas pour habitude d’immortaliser ces moments… Je devrais, non ?). En tout cas, malgré la difficulté technique que proposent ces couleurs, l’estompage des fards reste très facile.

Passons aux fards métallisés ; ici, deux tons chauds et un blanc avec des reflets jaunes. « Cindy », un fard orangé et « Samantha », un fard rose, se travaillent bien. Tu peux les utiliser sur ta paupière mobile pour illuminer ton maquillage. Pareil pour le blanc « Daisy », qui peut illuminer ton regard en l’appliquant sur le coin de ton œil et sur l’arcade sourcilière. (Fun fact : j’ai tenté de superposer Daisy à Beverly pour créer un joli bleu brillant ; et bien ça ne marche pas. N’essaie pas, c’est du temps et du produit de perdu).

Eeeeeeetttttt finalement mes préférés, j’ai nommé les fards pailletés. J’adore tous les make-up qui brillent, d’ailleurs une amie (qui fait des carnets de voyage et des études de livres pour le journal, tu devrais faire un tour sur ses articles, ils sont géniaux) me parle de paillettes dès qu’elle me dit que je la convertis au maquillage … Relevant isn’t it ? Bref, toute cette digression pour te dire que ces fards pailletés sont différents de ceux qu’on peut trouver dans d’autres palettes, en tout cas des fards pailletés des palettes que je possède. Les fards « Shirley », « Kimberly » et « Pamela » sont – à mon avis – des paillettes pressées. Ce qui signifie qu’à l’application les fards ne sont pas composés de quelques paillettes qui se battent sur un fond de fard mat ou métallisé. Ta paupière mobile est recouverte de paillettes. L’extase totale.


Bref, assez parlé technique, je vais te montrer un des maquillages que j’ai fait avec la palette. Si je ne me trompe pas, c’est le maquillage que je portais le soir du réveillon du Nouvel An.


Je vais te proposer un petit sum up de ce que je t’ai raconté dans cet article parce que n’oublions pas que je suis en prépa littéraire et que sans conclusion, je ne suis rien. Bref. Cette palette propose des produits faciles à appliquer mais, le plus important, qui ont un rendu magnifique sur les yeux. Ils sont pigmentés à souhait et ont une texture agréable. Certes, il manque peut-être comme fard un ton foncé (disons un ton dans les bordeaux ou un noir avec des sous tons rouges) pour faciliter le travail des couleurs. En tout cas, c’est une palette qui change de ce qu’on peut voir habituellement. Le rapport qualité-prix est respectable : la palette de 9 fards est à 34€95, soit 5€ de plus que les palettes Obsessions de Huda Beauty, et 5€ de moins que les palettes de 9 fards de MAC (mais n’achète pas chez MAC, les produits sont testés sur les animaux !!!). Les prix sont dans la moyenne pour le type de produit proposé. Au vu de la qualité et du temps passé par GGD pour développer ses produits, les palettes sont au juste prix. Plein de qualités pour les produits MARTINE COSMETICS en somme.

Qu’on aime ou qu’on déteste le personnage de GGD, on ne peut qu’admettre que sa marque est travaillée dans tous les détails. De plus, Gaëlle s’est investie à fond dans ce projet, ce qui fait de sa marque une marque à son image. Elle sait que son personnage ne plaît pas à tous mais ne change pas son attitude pour vendre plus de produits. Elle reste elle-même, ce qui est un atout fondamental pour sa marque.


Alors, prêt.e à te tchointiser Martin.e ?

556 vues1 commentaire